Allègement de la charge administrative des entreprises formatrices par une réduction de la réglementation

Comment alléger la charge administrative des entreprises formatrices tout en garantissant la qualité de la formation ? C’est la question à laquelle une équipe de la HEFP s’est intéressée en collaboration avec le bureau BSS Volkswirtschaftliche Beratungen. L’analyse de la situation dans les entreprises a tout d’abord mis en évidence des différences considérables d’une profession à l’autre. La charge administrative des entreprises s’étend de deux à six jours par an et par apprenti-e. Les petites entreprises ont une charge moins élevée que les grandes. Toutefois, elles sont moins satisfaites quant au rapport coût/bénéfice de la formation des apprenti-e-s.

Friends Stock / Adobe Stock

Le rapport final de l’étude présente une série de recommandations concrètes. Les plans de formation devraient par exemple davantage tenir compte du point de vue des entreprises, des plateformes numériques et portails communs devraient être utilisés et les cours pour formateurs et formatrices devraient être optimisés. Les mesures concrètes seront mises en œuvre sous l’égide de la Conférence tripartite de la formation professionnelle (CTFP).