Nouveau « skilled » consacré à la durabilité

L’édition automnale de la revue « skilled » de la HEFP se penche sur la durabilité dans le contexte de la formation professionnelle. Elle montre également comment les questions de durabilité gagnent en importance dans le quotidien professionnel.

HEFP / Liv Hägeli

Bouteilles réutilisables au lieu de bouteilles en PET, eau de pluie pour les toilettes ou encore quittances imprimées sur demande uniquement : ces trois exemples, tirés du dernier numéro de « skilled », montrent que les apprenti-e-s font preuve d’une grande créativité lorsqu’il est question de durabilité.

Comme vous le découvrirez dans l’article introductif, tous les lieux de formationencouragent le développement de compétences dans le domaine de la durabilité. Un simple T-shirt peut par exemple représenter un bon point de départ pour le traitement de cette question dans l’enseignement. À lire dans notre rubrique « Pour la pratique ».

Les écoles et les entreprises ont tout à gagner lorsqu’elles appliquent elles-mêmes les idées qu’elles veulent transmettre. Convaincu que les formateurs et formatrices doivent absolument montrer l’exemple,Marcel Löhrer, formateurchez Ernst Schweizer AG, a depuis longtemps intégré ce principe dans sa pratique.

Enfin, de nouveaux outils d’analyse de la Confédération permettent de mieux identifier les aspects durables des différents métiers et d’en tenir compte dans le processus de développement professionnel. En effet, la tendance vers plus de durabilité modifie de nombreux champs d’activité professionnels. Par exemple, qu’adviendra-t-il si, à l’avenir, le nombre de camions propulsés à l’hydrogène augmente ? La HEFP s’est penchée sur cette question.

Alex Zenger, apprenti recycleur, est confronté au quotidien à la durabilité. Pour lui, la récupération des matières premières ne cesse de gagner en importance. Or, la bonne approche ne s’improvise pas et la profession n’est de loin pas sans danger.

Lire « skilled » 2/21 sur liseuse (e-reader)