Expertise de la HEFP sur la perméabilité entre le gymnase et la formation professionnelle initiale

Lors d’une séance du groupe parlementaire Formation professionnelle, des chercheurs de l’Observatoire suisse de la formation professionnelle OBS HEFP ont présenté les résultats actuels sur le thème « Du gymnase à l’apprentissage ? ».

De gauche à droite : Christoph Düby (chef de la section formation en entreprise, Canton de Berne), Belinda Aeschlimann (senior researcher, HEFP), Sandra Portmann (responsable d’orientation professionnelle et universitaire, Nidwald), Jürg Schweri (responsable d'un axe prioritaire de recherche, HEFP) et Jenny Dales (responsable de la formation Bedag)
De gauche à droite : Christoph Düby (chef de la section formation en entreprise, Canton de Berne), Belinda Aeschlimann (senior researcher, HEFP), Sandra Portmann (responsable d’orientation professionnelle et universitaire, Nidwald), Jürg Schweri (responsable d'un axe prioritaire de recherche, HEFP) et Jenny Dales (responsable de la formation Bedag)
HEFP

Par le biais d’un postulat, le Conseil national a chargé le Conseil fédéral de montrer comment accroître les chances d’effectuer une transition réussie du gymnase à l’apprentissage. 
En 2019 déjà, l’Observatoire suisse de la formation professionnelle OBS HEFP avait reconnu le thème de la perméabilité entre le gymnase et la formation professionnelle initiale comme un défi de politique de formation, discuté dans un rapport de « Zoom sur les tendances ».  

Dès lors, la Dre Belinda Aeschlimann et le Prof. Dr Jürg Schweri ont présenté devant le groupe parlementaire Formation professionnelle les chiffres actuels et les résultats scientifiques sur la perméabilité entre le gymnase et la formation professionnelle initiale.  Sur cette base, ils ont fait des propositions sur le développement du système de formation. 

Sans diplôme, aucune passerelle vers d’autres formations ? 

L’exposé a clairement révélé que les réorientations au degré secondaire II sont un phénomène constant, observé dans l’ensemble de la Suisse et se produisant fréquemment sur le plan régional. La formation professionnelle constitue le choix privilégié dans le cas de réorientations depuis le gymnase. Les entreprises considèrent les anciens gymnasien-ne-s comme un groupe convoité de personnes en formation. 

Dre Belinda Aeschlimann
HEFP

Jusqu’à présent, les prestations de formation acquises au gymnase ne pouvaient être prises en compte dans le cas d’une formation professionnelle initiale que lorsqu’un diplôme formel (par ex. maturité) a été obtenu. Par la suite, il est par exemple possible de raccourcir la formation professionnelle initiale. L’entrée en formation professionnelle initiale après avoir quitté prématurément le gymnase est certes possible, mais a généralement lieu sans la validation correspondante des prestations de formation acquises durant le gymnase.

Nouvelle édition tenue à jour du rapport « Zoom sur les tendances »

Au vu de la pertinence élevée de ce thème, le rapport 2019 « Zoom sur les tendances » est actuellement remanié et sera publié prochainement dans une version actualisée.