Réduction de la réglementation dans les entreprises formatrices - potentiels et bonnes pratiques

Un certain degré de réglementation est indispensable pour que le système de la formation professionnelle fonctionne et délivre des titres professionnels reconnus à l’échelle nationale. Pour les entreprises, la formation d’apprenti-e-s s'accompagne dès lors d’une charge administrative. Le projet a pour objectif d’identifier les potentiels d’une réduction des mesures de réglementation dans les entreprises formatrices.

Friends Stock / Adobe Stock

Selon le monitoring de la bureaucratie du SECO, plus de la moitié des entreprises perçoivent la charge administrative engendrée par la formation professionnelle comme (plutôt) lourde. Face à ce constat, le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) a chargé l’Observatoire suisse de la formation professionnelle OBS HEFP et le bureau BSS Volkswirtschaftliche Beratung de réaliser une enquête sur ce sujet. L’étude « Allègement de la charge administrative des entreprises formatrices par une réduction de la réglementation » vise à déterminer les causes de la charge ressentie par les entreprises en raison de la réglementation ainsi qu’à identifier des exemples de bonnes pratiques et des potentiels d’amélioration.

Informations complémentaires