Parcours professionnels dans les soins

La probabilité de pénurie en personnel qualifié dans les professions de la santé met en danger l’avenir du système de santé et de soins en Suisse. Une étude sur les parcours professionnels dans les soins propose des mesures pour endiguer cette pénurie.

ZHAW, département Santé / John Canciani

Le projet auquel participe la HEFP fait partie d’une coopération entre les hautes écoles de santé de Suisse visant à développer un centre de compétences sur les questions de pénurie de personnel qualifié dans les professions de la santé (CNHW) . Comme les analyses le montrent, les premières années d’exercice de la profession représentent pour beaucoup d’infirmiers-ères diplômé-e-s et d’assistant-e-s en soins et santé communautaire (ASSC) une phase de développement de carrière intensif. Les infirmiers-ères diplômé-e-s ayant une expérience préalable d’ASSC vivent plus facilement leur entrée dans la profession. Les personnes sans expérience professionnelle souffrent davantage  de problèmes psychiques et physiques lors de leur insertion professionnelle. Dans l’ensemble, durant les premières années suivant l’obtention du diplôme initial, les changements de personnel sont importants, du domaine des soins de longue durée vers les soins aigus, en particulier chez les personnes ayant une formation préalable d’ASSC. Etant donné qu’il y a un manque cruel d’infirmiers-ères diplômé-e-s dans les soins de longue durée, on recommande de revaloriser ce domaine par des mesures adéquates en tant que lieu de travail et d’apprentissage pour les infirmiers-ères diplômé-e-s et de rendre le domaine des soins de longue durée plus attrayant. Une piste possible consisterait à proposer des postes avec des fonctions et tâches élargies ainsi que des possibilités de carrière. Une autre solution consisterait à apporter un soutien ciblé lors de leur entrée dans la vie professionnelle, notamment par des programmes de mentoring.